Le Club photo de FRONTON regroupe les photographes amateurs de la région

afin de progresser par l'échange des connaissances de chacun dans le domaine photographique.

 

 

 

 

 

 

Gilles Bordes-Pagès
Invité d'honneur au salon 2015

Il existe bien des façons d’aborder l’aviation, mais entre toutes, la plus spectaculaire et la plus jubilatoire est bien la voltige. C’est sans doute aussi celle qui, pratiquée en équipe, demande le plus de discipline et de précision. Gilles Bordes-Pagès, dont nous avions pu apprécier le splendide Au-dessus de la France en DC3, nous gratifie également d’un Voltigeurs ! de la même eau.



Loin du pataud DC3, ce sont cette fois les agiles Extra 330 de l’Équipe de Voltige de l’Armée de l’Air (EVAA) qui sont sur le devant de la scène, dans leur élégante tenue tricolore. Attention les yeux ! Vous allez en prendre plein les mirettes ! Au jeu de "quelle est la photo la plus belle ?", vous allez passer du temps. Ces photos sont un festival, un éblouissant feu d’artifice où nos vaillants voltigeurs s’en donnent à cœur joie. Et côté cœur joie, Gilles Bordes-Pagès n’a sans doute pas été en reste.

Après les nécessaires introductions, préface du générale Paloméros, CEMAA* et mot du parrain de l’EVAA, Luc Alphand, suivis d’une brève présentation de l’EVAA, on arrive vite au cœur de l’ouvrage. Le spectacle a commencé dès le lever de rideau, mais avec le chapitre consacré aux entraînements à partir de Cazaux, on prend un grand bol d’air marin : il y a le ciel, le soleil, la mer… el les Extra 330 dopés aux huîtres du Bassin*. La suite nous fait entrer dans le domaine des compétitions, où entre les images d’Extra 330 en vol, une place est faite à des portraits de pilotes dans leur habitacle, mais aussi à l’étonnant ballet silencieux de François Rallet répétant un enchaînement ; de brèves explications sur l’aérocryptographie* (ouf !), le code Aresti et le trophée Renaud Ecalle enrichiront votre culture aéronautique.


Nous passons ensuite au chapitre des meetings et présentations, où les Extra 300 de l’EVAA sont accompagnés d’autres appareils rutilants, TB-30 de la patrouille Cartouche Doré, Alpha Jet de la PAF*, un Rafale de l’armée de l’air, ainsi que L39 et Boeing Stearman Breitling. Le photographe a eu beau se défendre de créer un album dans l’esprit "La France vue du ciel", dans bon nombre de ses compositions du chapitre "Convoyages", il n’a pas choisi les sites les plus anodins : Les Saintes-Maries-de-la-Mer, Avignon, Rocamadour, le phare de Cordouan... avec un clin d’œil mettant en regard le pont du Gard, âgé de près de 2 000 ans et le viaduc de Millau, inauguré en 2004. Agréable manière de faire (re)découvrir ces sites, où le regard hésite entre l’avion multicolore et le paysage ensoleillé.